Hamimi Rabia, hommage à une corporation, ( Ahmed Issad, in memory)